Nouvelles

Accueil > Nouvelles > Contenu

Les autorités indiennes recommandent un droit antidumping sur le verre solaire importé de Malaisie

solar glass

La Direction générale des recours commerciaux de l'Inde (DGTR) a recommandé l'instauration d'un droit antidumping de 114,58 USD / tonne pour une période de cinq ans sur les importations de verre solaire en provenance de Malaisie.

La recommandation avait été formulée dans les conclusions finales de la DGTR dans le cadre de son enquête sur les droits antidumping sur les importations de verre trempé texturé trempé en provenance de la nation de l'Asie du Sud-Est. Toutefois, le principal importateur de Malaisie est exonéré des droits prix dégressé.

Le requérant à l'origine était le fabricant de verre indien Gujarat Borosil, le seul producteur de verre solaire en Inde. La DGTR a ensuite demandé aux producteurs de verre malais connus, Xinyi Solar (Hongkong) et Gar Lightglass, de déposer des réponses à un questionnaire, mais seul Xinyi Solar (Malaisie) a déposé ses réponses. Il a été constaté que Xinyi Solar, qui représentait la majorité des importations, ne déversait pas de verre solaire en Inde et était donc exonéré du droit antidumping, alors que tous les autres importateurs en provenance de Malaisie seraient touchés dès l'entrée en vigueur du droit.

Au total, six fabricants indiens sur neuf qui utilisent du verre solaire ont également déposé des réponses auprès de la DGTR sur la question.

Les importations de verre en Malaisie faisant l'objet de l'enquête doivent avoir une transmission minimale de 90,5% et une épaisseur inférieure ou égale à 4,2 mm (tolérance comprise de 0,2 mm), une dimension dépassant 1 500 mm. Ce verre est souvent utilisé dans l'assemblage de modules solaires.

La période d'enquête était du 1er octobre 2016 au 31 décembre 2017 (15 mois), mais les données d'avril 2014 à mars 2017 ont également été prises en compte.

La DGTR a déclaré dans ses conclusions: "L'Autorité relève qu'il a causé un préjudice important à la branche de production nationale pendant la période d'enquête et la période de préjudice. La branche de production nationale a subi un préjudice important en raison de la compression des prix et de la sous-cotation des importations du pays concerné. Les paramètres financiers relatifs à la rentabilité et au retour sur investissement sont également jugés défavorables. "

La DGAD avait ouvert une enquête antidumping sur les importations de verre texturé et trempé en provenance de Malaisie en février 2018, à la suite de la pétition du Gujarat Borosil. Par le passé, un représentant de Borosil a affirmé à PV Tech que l’ Inde disposait d’une capacité de verre trempé suffisante pour répondre aux besoins de ses propres fabricants de panneaux photovoltaïques.

En août 2017, le Ministère des finances a également appliqué des droits de douane sur le verre trempé en provenance de Chine allant de 52,85 USD / MT à 136,21 USD / MT.

En avril dernier, l’Inde a ouvert une enquête antidumping sur les importations de feuilles en EVA pour les modules solaires en provenance de Chine, de Malaisie, de Corée du Sud, de Thaïlande et d’Arabie saoudite.